À propos

À l’automne 2017, la crise de la quarantaine m’a poussée à effectuer un changement drastique.

Quand j’y repense, je me dis que c’était probablement inconsciemment une stratégie de diversion aux premières rides.

La stratégie ? Changer de tête en passant du brun foncé au blond platine. Rien de moins. Le plan était parfait. En vrai ? J’ai perdu plus de 50 % de mes cheveux (déjà que je n’étais pas du genre Beyoncé) et le 50 % restant est devenu… mort. Faque j’ai pleuré ma vie durant 4 jours.

Mes amies m’ont soutenue…

– Ben là, des cheveux, ça repousse ! C’est ben rien que des cheveux ! – Val

– C’est sûr que ce n’était pas ben ben bio comme traitement. – Nath

– Tu voulais un changement, tu l’as ! – Mel

Des vraies amies, ça se dit les vraies affaires 🙄

Bref, les conséquences de cette idée de génie m’ont fait réaliser à quel point les produits chimiques sont néfastes et surtout, qu’ils faisaient vraiment partie intégrante de mon quotidien ! J’ai alors décidé d’entamer une démarche pour les éliminer. Tous.

Plus de deux ans plus tard, je peux dire que c’est tout à fait possible et plus facile qu’il n’y paraît d’éliminer les produits toxiques de sa vie même si ça roule à 300 et que l’on est loin (lire très) d’avoir un background grano. Et ça permet de découvrir en chemin l’univers du zéro déchet et de la consommation écoresponsable.

Et le plus merveilleux dans tout ça ? Mon amie Mélanie m’a convaincue de partager ces découvertes, surtout celle du savon à lessive DIY réalisable en deux temps trois mouvements.

✌🏻

Annie (& Mel)